35 – Corinne – Vidéo 4 – Caline

CN_04Voilà, la série continue. Corinne parle donc de son début de chemin avec l’Un-Visible. Comme vous le verrez cela n’a absolument rien d’Hollywoodien et il est fort probable que vous ayez par vous-mêmes déjà vécu une approche similaire.

Cependant, mental-égo oblige, le déni vous aura réduit tout ça comme étant irréel pour ne pas dire inconvenant par rapport au chemin de vie que vous pensez et devriez avoir.


PP-CN_004
Durée 1 h 00

Donc pour faire écho au témoignage de Corinne, effectivement j’étais là tout le temps y compris depuis le début de la rencontre. J’ai donc été le témoin de ce qui s’est réellement passé et j’ai donc pu vérifier ce qui était vérifiable.

En vérité, c’est en allant vers le box pour décider de ce que nous allions faire de tous les équipements (afin de faire un rangement définitif puisque tout avait été laissé dans l’état après la mort de Caline), que nous avons eu cette expérience.

Personnellement, j’avais effectivement ressenti une présence et en en parlant avec Corinne elle décida de vérifier mes dires qui se révélèrent justes. Puis, en détectant Caline, on peut dire que Corinne eut un moment d’absence puis seulement ensuite elle décida de m’en parler.

J’en ai profité pour lui dire que ce n’était pas forcément une illusion de sa part (un retour affectif) et qu’il serait mieux de rentrer en contact direct pour éventuellement recevoir un message. Ainsi, je pourrai lui dire si c’est elle qui divaguait ou pas…

Le contact fut donc pris et une merveilleuse canalisation s’ensuivit. On apprîmes qu’il est impératif de faire un lâcher-prise total suite à la désincarnation d’un être et cela le plus rapidement possible afin de lui laisser le temps de traverser tout bonnement l’astral et donc de se libérer de la fameuse matrice.

Ainsi toute photo, tout souvenir ou autre qui vous fait revenir dans un état émotionnel d’attachement nuit considérablement à l’être qui s’est désincarné et cela inclut donc aussi les animaux. Bref, il faut vraiment tourner la page aussi vite qu’on le puisse.

Personnellement, j’avais vécu une situation pareille avec la mort subite de ma femme d’où ma capacité à aider Corinne dans cet exercice de lâcher-prise alors que tout concoure à faire exactement l’opposé.

Hé oui, l’attachement affectif prôné par les cultures diverses de cette Humanité n’ont qu’un seul objectif : empêcher l’être de reprendre son chemin de vie au-delà de l’astral. Bref, pas besoin d’être sorti de polytechnique pour comprendre que plus vous retenez les gens dans l’astral et moins vite ils avanceront dans leur élévation spirituelle et plus l’astral sera surchargé.

Alors imaginez un instant tous les mémorials (style 14-18) qui soi-disant sont là pour éviter de perdre la mémoire. C’est exactement l’inverse qui se passe dans l’éthérique : vous ne faites que l’amplifier. J’en ai déjà parlé mais on ne va pas faire une révolution frontale pour faire cessez cela.

Il faudra seulement attendre que le niveau moyen de conscience s’élève afin que ces programmes involuants disparaissent. Laissons les morts aux morts-vivant et forcément, tôt ou tard, les vivants-vivants deviendront majoritaires car l’astral se sera vidé de sa substance nauséabonde (et surtout libéré tout ce qui y était maintenu et retenu).

Le contact avec l’Un-Visible nous demande de développer nos ressentis et notre discernement tout autant que nos intuitions cependant si on est une bombe émotionnelle prête à éclater vous comprendrez que cela est un frein énorme pour ne pas dire radical.

Se libérer de la “Matrice” comme aime penser les débutants sur le chemin commence, en vérité, par vider notre sac émotionnel afin de couper un max de lien avec l’astral. Faisant ainsi, vous deviendrez plus sensible à l’Un-Visible et donc à la communication.

Je tiens à préciser qu’il y a un gouffre de différence entre l’hyper-sensibilité des personnes prêtes à exploser (tant le sac est plein de douleurs et de lamentations) et la sensibilité d’un être en paix.

Alors oui, il faut savoir faire la différence de ce qui est à la source de la sensibilité : celui qui est une bombe émotionnelle sur patte et l’autre qui est un puits de sérénité. Le premier ne contrôle absolument rien et ça part en couille au moindre frémissement émotionnel ou mental tandis que le second saura rediriger en pleine conscience (la fameuse maîtrise) toute émotion qui fera surface.

On ne peut étouffer l’émotion tout comme on ne peut retenir l’eau de couler alors autant apprendre à la canaliser sans passer par les orages et les tempêtes. Mais, pour ce faire, autant commencer par vider les immenses barrages plein à craquer à n’importe quel moment de toutes ces émotions qui n’ont pu s’écouler naturellement depuis notre naissance.

En vidant ces barrages calmement et sans répit, il est clair que l’on découvrira tout ce qui s’est tassé au fond (et sous une certaine hauteur de boue) loin de notre regard… C’est vrai qu’un barrage plein jusqu’à ras la gueule est plus beau à voir qu’un barrage quasi vide mais il est 1 million de fois plus dangereux pour ceux qui vivent dans la vallée.

104 Commentaires

  1. Bonjour Corinne. Ben,j’ai bien pleuré avec toi en écoutant ta vidéo car je connais ce lien très profond avec un animal. C’est bien souvent plus fluide et grand qu’avec un humain. Merci pour ton authenticité et simplicité.
    Grosses bises smile

  2. Bonjour Corinne, merci pour tes conseils, je vais essayer de les mettre en pratique par rapport à ma chienne Topaze, que j’ai perdu il y a 7 ans et que je n’arrive pas à lâcher. J’ai pleuré pendant la vidéo car j’ai pensé à elle. J’adore aussi les chevaux depuis très jeune, mais je n’ai pas la chance d’en avoir un pour l’instant.
    Bisous et FDC

  3. Bonjour,

    Merci pour ton partage,j’ai moi aussi pleurer et vécu la disparition de mon chat cacahuet dans mon appartement que je n’ai jamais retrouver, j’avais écris à laurent à l’époque, certaine personne m’avais dis qu’il avait traverser un portail qui c’est ouvert et voilà.j’ai bcp souffert de son départ. merci mille fois pour ton témoignage

  4. Salutations Corinne,
    Touchée en plein coeur par ton témoignage,j’ ai moi aussi encore pas mal de choses à lacher émotionnellement, mais maintenant ça se fait en conscience … je surfe sur la vague (les trois quarts du temps hein,y a encore du boulot ^^ ), alors qu’ avant j’ étais totalement engloutie . Merci beaucoup pour ton partage, et j’ attends avec unpatience ta prochaine vidéo sur les cristallins.
    Gros Bisous du Coeur ! kiss

  5. Merci Corinne,

    Je partage beaucoup de points communs avec ton expérience…
    Ainsi que le dit Laurent dans son commentaire de la vidéo, je présume à mon tour que nous sommes quelques uns à connaître ces chemins d’expérience.

    Il y a 24 ans de cela, un nouvel an que je partagais avec des amis, je me suis senti poussé à aller retrouver mes parents situés à quelques centaines de kilomètres. Mes amis n’ont pas compris ont tenté de me retenir, mais j’ai cédé à mon impulsion. je suis arrivé chez mes parents, papa était mourant à l’hopital. Maman était dans un état moral lamentable, Papa à pu constater ma présence auprès de Maman ce qu’il l’a manisfestement apaisé. Dans le milieu de la nuit, j’ai senti sont départ de ce “monde”, je me suis levé et suis allé m’assoir près de la porte de la chambre parentale où Maman dormait. Le téléphone a sonné pour nous prévenir du décé de mon père, nous nous sommes rendus à l’hopital selon le souhait de Maman…

    J’ai aussi assujetti 18 ans de ma vie à l’affection et au soin d’un annimal de compagnie, une chatte en l’occurence. Complicitées, intelligences, profonde connaissance l’un de l’autre. Suite à un AVC qui l’a saisi au sortir d’une sieste, j’ai du la faire “piquer” en décembre dernier. Nous étions tous deux adeptes de transmissions téléphatiques en quelque sorte laugh . Certes, les premiers jours furent un peu difficiles, mais je savais ne pas devoir la retenir par une peine égotique mal gérée, sachant déja que des émotions mal induites sont source de nuisances pour nos proches récemment disparus. Le plus surprenant, c’est le silence qui résultat de son absence en tant qu’être incarné pensant, je me suis senti un peu con avec mes seules pensées qui ne trouvaient plus l’écho de celles de ma chatte appelée affectueusement “Toum”!

    J’ai pu aussi constater que la plupart des animaux à sang chaud sont assez doués en échanges télépathiques, les chevaux sont particulièrement remarquables dans ce domaine !

    Tout celà est effectivement en lien étroit avec les enseignements et regards de Laurent sur le ” manifesté ” parfaitement agencé pour l’expérience que nous menons !

    Feu du coeur à toi Corinne et à tous les petits pieds !

  6. Coucou Corinne, merci beaucoup pour le partage de cette page de vie particulièrement difficile. Continues s’il te plait ! Je pense qu’on désire tous te voir nous dévoiler la suite de ton parcours avec l’Un-Visible. good

    J’aurai une tite question pour toi, car tu as évoqué un phénomène que j’ai également vécu, qui est celui de “l’enveloppement”, si tu peux nous en dire plus ?

    Pour info, histoire de situer l’expérience brièvement : 2012, décès d’un être cher. J’étais présent auprès de son corps moins de 3h après son décès. Dès l’entrée dans le couloir des soins intensifs (hôpital), j’ai senti monter quelque chose, et puis entré dans la pièce, j’ai senti une présence si forte…. Ca a duré trois jours, à la suite desquels à un moment j’ai dis “il est parti” : moi-même j’étais surpris des mots qui sortaient de ma bouche, l’invisible à cette époque, c’était vraiment pas encore dans mes moeurs… Je me souviens de moments où j’avais la sensation quasi physique d’être enveloppé, comme une grande présence aillée derrière soi. Oui, clairement, je pouvais sentir un enveloppement venant de derrière et passant par-dessus les épaules pour m’envelopper. Dans une vibration, si je devais la résumer en deux mots serait accueil et bienveillance.

    Désolé pour le pavé, j’espère avoir fais succin. Si tu peux nous en dire plus sur ce phénomène, ce serait génial !

    FdC à toutes et à tous. smile

  7. Coucou Corinne, et oui j’ai également laissé couler les larmes sur ton récit. Également vécu un burn out en 2011, ce qui a été étonnant c’est que je voyais tout de l’intérieur, mais l’extérieur physique démontrait autre chose car je ne pouvais pas sortir un mot cohérent , je pensais même que le système allait m’enfermer, mais non il m’on mis en invalidité, perdu aussi l’emploi, mais oh combien heureuse aujourd’hui malgré certaines lacunes. Par rapport au départ de quelqu’un qu’on aime, maman est partie en 2007 et lorsque que j’ai appris son départ j’ai senti au niveau ombilicale ce cordon invisible se détacher de moi après lui avoir fait pleins de gros bisous je lui ai dit de partir et de ne pas rester ici. Gratitude Corinne de ce partage ainsi qu’à Laurent, Je te dis donc à bientôt pour la suite… Avec une envolée de bisous kiss

  8. Merci Corinne, pour ce beau partage et pour ce message important.
    vivement la suite avec les Cristallins, les EDLN….. nous avons soif de tes vidéo.
    Feu du cœurs à toi, à Laurent et à tous les petits pieds
    Bisous kiss

  9. Bonjour Corinne
    Cette vidéo m a fait pleurer, tellement j ai ressentie ton amour pour Câline.
    Je suis désolée pour Câline.
    J espère qu’ un jour tu pourras l accueillir..en chair et en os..a nouveau.Enorme Feu du coeur smile

  10. bonjour Corinne,
    J’ai vécu la même chose avec ma petite chienne qui est morte en septembre, le jour de l’équinoxe, après 15 ans de “vie commune”, alors que j’étais loin, en voyage sur un autre continent… c’était la nuit et elle est venue dans ma tête, le tél a sonné ensuite et je savais qu’elle était en train de mourir avant même de décrocher… j’ai eu tellement de peine… mais une partie de moi a forcé le truc en me disant que ça allait aller, qu’elle était vieille, que etc… et je ne suis pas allée au bout de mes émotions. Elle m’a laissé un message aussi, comme un au-revoir. Cette vidéo m’a permis de voir que le dénis de la souffrance encore présente c’est aussi une manière de retenir ceux qu’on aime et qui sont partis. J’ai pleuré et ton histoire m’a parlé jusqu’au creux de ma vulnérabilité.
    Tes vidéos sont en totale corrélation avec là où j’en suis et je te remercie pour tes partages.
    Et je regarde aussi que la “géométrie” des explications de Laurent est utile pour moi mais prend tout son sens grâce à tes vidéos. Les 2 vont de paire.
    je vous envoie plein de tendresse à tous les 2

    • Bonsoir Patdawan (partenaire d’op EDLN++)je t’apporte tout mon soutien pour cette peine et un gros feu du coeur.Aussi un gros feu du coeur à tous les marcheurs et une pensée plus particulières aux petits poucets du Rhône (et plus loin:Tahiti)avec qui j’ai vécu une belle aventure.Corinne merci pour ton naturelle et tes confidences qui nous apportent beaucoup et de tout coeur avec toi en pensée pour ta séparation et ton vécu douloureux .Vivement la suite notamment la façon d’aborder les EDLN et les cristallins.FDC à tous.

  11. Je suis heureuse d’avoir fait en quelque sorte la connaissance de Caline et en même temps d’apprendre ou de me faire confirmer certaines choses. J’ai eu également quelques exemples parlants dans ma vie. Certains ont été très difficiles à lâcher… et ont eu certaines conséquences. Bref, nous sommes en expérimentation, donc… Pour exemple, j’ai eu un chat, dont j’ai appris plus tard (à priori), que c’était sa dernière expérimentation en tant qu’animal avant de revenir un jour en tant qu’humain. Le comportement de ce chat sortait vraiment de l’ordinaire. En tout cas, quelque temps après avoir laissé son véhicule, j’ai eu la sensation une nuit, qu’il était revenu me voir. Je culpabilisais alors et j’ai assimilé cela à un pardon… Il était là sur mon lit, moi je dormais, mais je l’ai senti, comme vu, j’ai étendu ma main pour le caresser, je l’ai entendu miauler et je me suis réveillée, avec la sensation que je n’avais pas rêvé. Il m’a été dit beaucoup plus tard qu’il était toujours dans l’appartement où je vivais, preuve que je n’avais pas lâché, je gardais des photos autour de moi. Voilà, je ne sais pas si j’ai accepté ces départs, je crois que oui, mais comme toi, par moments l’émotion peut remonter…
    Bien sûr, j’aimerais beaucoup que tu nous parles des crânes de cristal, ça risque d’être passionnant hihihi! Un énorme merci à toi et à Laurent pour tout ce que vous nous apportez! Gros bisous et FDC à toutes et à tous! smile

  12. Merci Corinne pour toutes tes vidéos.
    Ton témoignage ce que tu révèle m’aide énormément.
    J’ai vécu le départ subite d’une amies chère à mon cœur.
    Je pleurais beaucoup sa disparition et un jour dans un rêve ou plutôt un cauchemar elle m’est apparu campant dans un duvet sur le tapis de mon salon et me sermonnait en me disant qu’il fallait que je cesse de la retenir par mes larmes, que je l’empêché de suivre sa route. Moi qui me rappel très peu de mes rêves celui-ci m’avait marqué et j’ai cessé de concentrer mes e-motions en pensant à elle.
    J’avais pensé disons plutôt mon mental avait pensé que je déraillé mais au fond de moi je sentais qu’il y avait un message une vérité et de t’entendre raconter ton vécu ma bouleversé.
    Alors c’est un grand oui continu car tu es une grande aide pour nous tous.
    Cela nous permet d’avoir de plus en plus confiance en nos capacités car oui je suis convaincue que tout le monde a les même canaux de clair ressenti seulement on y croit pas et lorsque que l’on découvre que cela arrive à d’autres êtres humains ça réconforte.
    @ Bientôt et gros bisous du cœur smile kiss

  13. C’est marrant comme chacune de tes vidéos me font prendre conscience à quel point je suis bien prise en charge par mon être et par l’invisible.A chaque fois je me dis :ahhh c’était ça! Tout ce que tu dis je l’ai vécut mais je ne reliai pas cela à l’invisible,au cheminement,à la guidance….
    La mort ,les départs humain ou animaux jalonnent ma vie.Déjà en tant qu’infirmière.
    En stage de première année d’école,j’ai “accompagné” une dame jusqu’à son dernier souffle et pour le coup j’ai compris cette expression.Ce jour-là je venais d’arriver et l’aide-soignante et venue me chercher ,”viens avec moi” sans m’expliquer ce qu’on allait faire,elle m’a fait m’asseoir près du lit et s’est assise près de la porte.Histoire sans paroles,quand j’ai compris ce qui se passait je lui ai juste demandé ce que je devais faire elle m’a dis c’est toi qui vois ce que tu désires faire.J’ai donc pris la main de la dame et suis rester près d’elle silencieusement.
    Cette première expérience m’a permis de dédramatiser énormément pour la suite car j’avais vécus la chose,tout observé.
    C’était donc ça la mort! Bon.
    Ensuite mes collègues étaient étonné car je pouvais leur dire quand un patient allait partir.Je sais ,je sent.
    Aujourd’hui comme je sent venir la chose j’ai remarquer que le lâcher prise se fait plusieurs jours avant le décès,je laisse couler et je suis “prête” à laisser partir.
    Par contre ,l’entourage me regarde bizarre,ils ne comprennent pas que je puisse être attaché à quelqu’un ou à un animal et que je ne puisse pas pleurer et continuer ma vie dès le lendemain comme d’habitude.Cela donne l’impression d’une personne sans sentiments ou qui faisait semblant d’aimer en quelque sorte.
    En fait maintenant c’est la peine des gens que je ressent de manière empathique. Si je suis à leur contact,je sent leur peine ,leur angoisse comme si je le vivais moi. Pas toujours facile car il faut se rendre compte que ces sentiments ne nous appartiennent pas.Une fois le contact rompu ,la paix intérieur reviens.
    Bref,juste un petit partage de cette expérimentation pour tenter de dire que chemin faisant une forme de tranquillité s’installe.C’est !
    Il n’y a pas de séparation,tout va bien!

    • Merci Milka
      Ton témoignage complétant celui de Corinne vient d’éclairer le rapport douloureux que j’ai avec la mort. C’est un flux de larmes et une souffrance lors des enterrements.
      Au delà du départ de l’être cher, je crois que je réagi à l’atmosphère autour de moi qui ancre plus profondément la douleur.
      Je vais pouvoir enfin me protéger des émotions de l’entourage et vivre en détachement ma propre séparation (qui n’en pas une, chacun son chemin dans le même temps).
      Ouh que ça fait du bien.
      Merci
      Feu du coeur

  14. merci Corinne pour ce témoignage émouvant, malgré que tu m’avais expliqué pour Câline, lors de notre rencontre sur Toulouse chez Ludovic, les émotions sont remontées à fond, et j’ai moi aussi pleuré avec toi, et toutes les personnes qui ont été impactées par leur propres expériences et qui ont fait corps avec toi. merci pour ta simplicité et ton authenticité, on attend avec impatience la suite. bisous et plein de feu du cœur à tous.

  15. J’en avais les yeux pleins de larmes a t’ecouter car j’adore tellement tous les animaux surtout les chiens et je ressens beaucoup de compassion pour eux. Je crois que nous avons pas mal tous des histoires semblables….Moi aussi j’ais perdue ma chienne de 14 ans cela fera 3 ans bientot. J’ai grandi entourer de chiens et chats et autres mais meme si je les aiment ou aimer tous, celle ci avait quelque chose de special dans son etat d’etre et son energie, on la sentait tres connecter.Mon pere nous l’avait donner alors que nous etions en visite et que son chien avait eue des chiots avec la chienne du voisin. Ceci n’etait pas planifier et mon fils qui avait 9 ans en voulait un. Voila comment elle est entrer dans nos vies et elle a ete un cadeau de l’univers car elle nous a apporter beaucoup. Quand on a du se rendre a l’evidence que le moment etait venue pour elle ca ete tres difficile, mon fils et moi avons pleurer comme des Madeleines pendant plusieurs jours et la de savoir qu’on la retenait la pauvre……. Mais elle me visite parfois dans mes reves brievement et elle est pleine d’energie,redevenue jeune et fringuante et elle est toujours si contente de nous revoir. Je remercie souvent l’univers pour ce cadeau. Ce qui est etrange est que nous ne voulions plus de chiens a cause des empechements que ca crees mais environ 6 mois avant sa mort, des amis nous ont donner un petit chien d’environ 5 ans plus ou moins qu’ils venaient d’acquerir comme addition avec les autres qu’ils avaient. Nous sommes venue pour le souper avec l’intention de ne pas le prendre mais s’en meme y penser nous sommes repartis avec. On c’est rendue compte qu’il avait ete abuser de quelques manieres car il avait beaucoup de mefiance mais avec beaucoup de patience et d’amour il est devenue tres heureux, voila 3 ans avec nous maintenant. Je sais que ce sera difficile un jour lorsqu’il partira mais tes conseils seront tres utiles. Merci pour tout Corrine et ne t’en fait pas pour les pleurs ou pour les coupures de camera, cela fait partie de notre vie humaine qui est encore presente. Merci aussi a Laurent. J’apprecie beaucoup vos dons de soi et votre sincerite et ouverture. Bisoux ! kiss

  16. Je te remercie, Corinne, pour ce partage émouvant. Je suis un peu comme toi, probablement dyslexique non diagnostiquée à l’époque. J’ai commencé à lire mes premiers livres en 1984/1985 et pas des moindre, les gros pavés d’Alan Kardec, car mon beau-père venait à mourir à 54 ans d’un cancer suite à un licenciement économique (un des premiers) et que j’ai voulu comprendre le vie et la mort, d’autant plus que j’avais vécu une expérience paranormale très forte deux jours après son enterrement. Cela a été mon point de départ pour mettre le pied à l’étrier.
    En t’écoutant tu me donnes l’envie de mettre mon vécu sur papier car il reflète bien ce que tu nous racontes avec beaucoup d’authenticité. Je n’ai pas eu d’animal, mais ma relation avec mon papa était très fusionnelle, je l’ai tant aimé et la dernière chose que j’ai faite au moment de son départ (2004) : je l’ai remercié pour tout ce qu’il m’avait apporté durant sa vie puis j’ai coupé tous les liens avec lui pour qu’il puisse poursuivre son chemin. Malheureusement, nous étions six enfants et tous n’ont pas fait cette démarche, il a été retenu par mes frères et soeurs et ce n’est que très récemment qu’il s’est manifesté à moi au travers d’une soeur pour que je fasse un travail de libération car il était encore coincé dans l’astral. Aujourd’hui c’est mission accomplie, il a pu dépasser l’astral. D’ailleurs j’ai le sentiment que l’astral est sur le point de se vider, car beaucoup d’âmes se manifestent à présent pour passer au-delà de l’astral, c’est comme si l’astral était en train d’être compressé. Depuis tout ce temps j’ai oeuvré pour connaître ma mission sur cette planète, entre autres avec Laurent, je sais aujourd’hui ce que je suis venue faire ici et j’avance de jour en jour….Surtout qu’en ce moment on nous donne l’occasion d’avancer grandement. Je suis au service d’autrui (un générateur qui agit à la demande et de la demande il y en a).
    Feu du Coeur à vous tous ! kiss

    • Merci pour ton beau témoignage Raymonde, conc La perte de ton beau-père – et cela n’est pas commun de la part d’ une belle fille, lol ! – puis celle de ton papa, tu nous montres qu ‘ ’ ils t’ ont ouvert le chemin pour aller au delà de l’ affectif vers l’ invisible, le transcendant. Sachons comprendre ces balises sur notre chemin et aller au-delà de l’emotionnel.. F d C.

  17. Bonsoir à tous, merci Corinne énormément, tu me donne l’occasion de dire un mot aux poucets qui ont aidés mon frère à partir, nimporte qui de la fraterie aurait donné sa place, c’était un ange,depuis 2003, aucun de nous n’accepter sa mort, je savais au fond de moi qu’il était pas parti, jusqu’à cette fameuse sortie avec les poucets, ils se reconnaitront, soyez tous en paix, merci, merci.

  18. Bonjour Corinne,
    Merci beaucoup pour tes vidéos. Celle ci était très émouvante pour moi aussi. Comme beaucoup de personnes j’ai également vécu une expérience similaire. J’avais un chien avec lequel je me sentais très proche. Il y a eu un jour ou je me suis mis à communiquer intuitivement avec lui. C’était quelque chose de très naturel sur le coup et je n’avais aucune idée de comment c’était possible mais ça arrivait de temps en temps. Je pouvais ressentir certaines choses qu’il vivait, percevoir ses émotions.
    Y a deux ans, il a attrapé le cancer. Il était vieux et inopérable. Durant deux semaines, il a beaucoup souffert et je me suis senti mal. Par moment j’essayais de l’encourager en lui transmettant mon amour pour le soutenir mais je sais que ça ne suffirait pas. Ce qui m’a le plus toucher c’est le fait que même avec sa douleur il pensait à moi et ma famille. Il voulait pas nous voir inquiet.
    Le dernier jours, il savait qu’il ne reviendrait plus. Je ne l’ai pas accompagné chez le vétérinaire, j’ai laisser mes parents s’en charger. Je lui ai dit au revoir et là j’ai senti qu’il était prêt à partir et il m’a transmis un remerciement remplie d’amour. ça m’a énormément touché et j’en ai beaucoup pleuré. Mais j’ai fini petit à petit à m’en remettre. Je sais qu’il est bien là où il est et je le remercie d’avoir été là.
    Merci !

  19. Merci beaucoup Corinne pour ces beaux partages et ton authenticité. C’est un très grand plaisir de t’écouter et je pourrais le faire pendant des heures. Même si mon chemin est différent, beaucoup d’échos chez moi aussi et ça fait beaucoup de bien de se sentir sur la même longueur d’ondes. Avec joie pour la prochaine…….

  20. Merci Corinne, ça m’as mis en transe !
    Je me suis retrouver dans une foret a faire un chant gutturale pour un cheval mort, en mode sauvage a plume !
    Kaliti Sama Kuta
    Je te Benie soeur de l’espace.

      • On se rend compte qu’inscrire dans son mental qu’un autre etre est mort, l’enferme dans cette forme. Les forces sont parfaites et ne fond que répondre a nos injonction. J’ai au une expérience malheureuse avec une petite chatte, ou mes croyances ont conduit a sa mort.
        Ça me fait rire quand tu peste contre les humains destructeurs de planète.
        Honorons les, ses aventuriers de l’espace, nous sommes l’un des leur et notre aventure collective arrive a sa fin. Ce n’est plus l’heure des comptes, c’est l’heure du rassemblement.
        Love is the new game.

        • Idem… Une chatte adorable… Et beaucoup de regrets… Elle m’a libérée lors d’un rêve, une nuit. Elle m’a fait revivre tous nos instants de joie,avec une charge d’amour incommensurable, et le rêve s’est terminé sur Elle, s’éloignant en gambadant dans une grande prairie vert tendre, en direction d’un immense arbre majestueux. La regardant partir sans se retourner j ai entendu “ne t’en fais pas” et ce fut le premier matin depuis 6 mois, où je me reveillai en souriant, apaisée.
          Plus tard j’ai pu comprendre qu’elle avait entre autres partagé ma vie pour me montrer que la pensée est créatrice.

  21. Émouvant ton témoignage et comme je te comprends… pour l’avoir vécu aussi.
    Et mille fois oui pour la suite…. Cristallins, Êtres de la nature etc…
    Il y tellement de douceur et d’amour dans ta façon de raconter.
    FdC à toi et à Laurent (merci aussi Laurent pour les explications. Top !)

  22. Merci Corinne pour ce partage qui me permet de remémorer ce que j’avais déjà entendu de toi-même. J’ai été remuée bien que je constate que mon apparente sécheresse dont je souffre moi-même est en fait une “protection” pour les humains (ou animaux) de mon entourage qui partent. Merci Laurent de tes rappels et précisions. Il m’est très délicat de m’exposer à la non compréhension des autres,même de très proches, voire même des amis quand, menant une vie “publique”, je m’abstiens de participer aux cérémonies commémoratives. Je trouve des excuses pour justifier (puisqu’il le faut parfois) ces absences mais c n’est pas toujours évident.Merci à vous 2 Feu du cœur. Paix et joie à tous. A bientôt pour tes autres témoignages chère Corinne.

  23. Merci Milka
    Ton témoignage complétant celui de Corinne vient d’éclairer le rapport douloureux que j’ai avec la mort. C’est un flux de larmes et une souffrance lors des enterrements.
    Au delà du départ de l’être cher, je crois que je réagi à l’atmosphère autour de moi qui ancre plus profondément la douleur.
    Je vais pouvoir enfin me protéger des émotions de l’entourage et vivre en détachement ma propre séparation (qui n’en pas une, chacun son chemin dans le même temps).
    Ouh que ça fait du bien.
    Merci
    Feu du coeur

  24. Merci Corinne pour avoir aborder la mort
    Merci Milka ton témoignage vient d’éclairer le rapport douloureux que j’ai avec la mort. C’est un flux de larmes et une souffrance lors des enterrements.
    Au delà du départ de l’être cher, je crois que je réagi à l’atmosphère autour de moi qui ancre plus profondément la douleur.
    Je vais pouvoir enfin me protéger des émotions de l’entourage et vivre en détachement ma propre séparation (qui n’en pas une, chacun son chemin dans le même temps).
    Ouh que ça fait du bien.

    Corinne ta chronique est un baume.
    Comment vis-tu le rapport quotidien au milieu des personnes non éveillées ?

    Feu du coeur

  25. Histoire très émouvante, merci pour ton témoignage Corinne, très touchant. Et vivement la suite smile et merci Laurent aussi. Cela résonne beaucoup et la raison n’a rien a voir la dedans. crazy

  26. Merci Corinne pour ce beau partage ; il faut avoir été en communion profonde avec son animal pour comprendre ce que tu ressens même si le départ de Caline n’est pas de l’année dernière ; j’ai vécu en ce début d’année ce déchirement et on ne s’habitue pas si facilement que ça à cette absence… merci de ce que tu viens de transmettre et en t’écoutant j’ai l’impression d’être un peu moins seule face à une telle expérience déchirante et brulante… l’amour des animaux est à mon sens le plus bel amour, pur, simple, sans jugement…. MERCI du fond du Coeur

  27. Un grand MERCI à toi Corinne pour ce témoignage qui me rappelle que je n’ai pas largué tous les amarres encore avec mon chat qui est parti! C’est bon, j’ai capté l’info. Concernant les émotion et leur “maîtrise” c’est vraiment claire cette manière d’en parler. Serait-ce le féminin qui vient me toucher de cette manière? Dans tous les cas la vibration féminine est pleine présence dans tes vidéos et c’est un grand bonheur :-)Pourrais-tu dire quelques mot sur ce féminin qui est là, du moins que je ressens tellement puissant en te voyant et t’écoutant? Merci par avance. Oui et plus que oui pour la suite smile Merci à tous les deux!

  28. Un Grand MERCI Corinne pour ce magnifique témoignage d’expérience de vie good
    Un Grand OUI pour la suite avec les Cristallins smile
    ET un Gros Feu du Cœur a toi et a Laurent kiss

  29. Je suis en parfait accord et émotionnellement très touchée par tout ce qui a été dit, par toi et par les poucets en commentaires. Je me suis retrouvée dans tes paroles et dans tes larmes. Les vagues de tristesse m’assaillent encore quelques fois aux souvenirs de mes animaux décédés, les larmes coulent puis la douleur s’apaise mais je crois que j’ai encore du nettoyage à faire de ce côté là. J’ai plus de facilité en ce qui concerne les humains sad J’attends moi aussi les vidéos suivantes et merci pour le V3 kiss

  30. OUI, OUI encore et encore tu me permets de faire beaucoup de prise de Conscience et d’être en Paix.
    MERCI, MERCI, MERCI BEAUCOUP.
    BISOUS du Cœur.

  31. Merci Corinne, ça m’a rappelé le décès de ma chienne, il y a 6 ans. J’allais souvent me promener avec elle ds les campagnes luxembourgeoises car j’habite là-bas à mi-temps. Les jours qui ont suivi son départ je me promenais seule et j’ai rencontré les chevaux et l’ane qui étaient au pâturage. Ce jour-là ils se sont rapprochés de moi et je leur ai dit que Xila me manquait. A ce moment le petit âne qui venait toujours nous saluer s’est mis à se rouler dans le pré (comme le faisait ma chienne). J’ai compris le clin d’oeil et mon chagrin s’est estompé. Merci Corinne ça m’a fait énormément de bien ta vidéo. Aujourd’hui une nouvelle chienne terre-neuve partage ma vie. C’est fou ce que ces chiens ont un regard “humain”. kiss

  32. Merci Corinne pour cette vidéo qui nous a tiré bien des larmes, nous en sommes très touchés.
    Les tiques effectivement peuvent faire beaucoup de dégâts chez les animaux mais aussi chez les humains. Voici une synergie d’huiles essentielles à préparer à l’avance pour en avoir toujours sous la main à la maison. C’est Elske Miles qui la donne dans :Maîtriser le pouvoir des huiles essentielles.
    En cas de piqûre de tique (après avoir enlevé la tique à l’aide d’un tire- tique)
    Voie cutanée (adultes et enfants de plus de 3 ans)
    2 ml (60 gouttes) HE Lavande aspic
    1,5 ml (45 gouttes) HE tea tree
    1 ml(30 gouttes) HE Menthe poivrée
    0,5 ml (15 gouttes)HE Clou de girofle
    5 ml (1 c. à café) HV Noyaux d’abricot ou Amande douce
    Posologie: Faire pénétrer une goutte du mélange au niveau de l’endroit de la piqûre. Répéter cette application locale tous les 1/4 h pendant 3 h, puis une fois toutes les 4 heures Les 2 jours suivants, appliquer cette synergie 3 fois par jour localement.

    La tique véhicule la borréliose (maladie de lyme) peu connue des médecins, et qui peut être fatale pour l’animal et pour l’homme.
    A surveiller sur tout le corps après une promenade à la campagne ou au jardin.
    Merci Laurent pour tes commentaires qui indiquent la voie à suivre.

  33. Merci Corinne, j’ai vécu ton témoignage avec une intense émotion, les larmes ont coulé à grands débit, pour la résonance de perdre l’incarnation d’un être pur et aimant ! Le travail devait se faire grâce à toi…oh quelle enthousiasme de coeur vibrant pour la prochaine video… BdC

  34. Oui !oui !oui!
    La suite avec nos chers amis les cristallins
    Ton histoire ma énormément touchée, je suis moi même une passionnée de chevaux depuis toute petite.
    J’ ai eu la chance de pratiquer l’ équitation , plutard à l’ âge de 25 ans j’ ai acheté une jument magnifique … Pénélope
    Grande noire avec une tâche blanche sur la tête !
    Malheureusement un an après elle est morte …je ne m’en étendrai pas dans les détails , tout ça pour dire combien je te comprends .
    Bref dans tout ce que tu nous raconte je me retrouve à fond ….
    Moi aussi je remercie Laurent du fond du cœur cela fait je c’est plus 5, 6, ou 7 ans que je l’ écoute .
    Il as mis des mots, des formes à ce que je vivais intérieurement comme tu le dis aussi .
    La mémoire par exemple c’est est pareil elle fou le camp … C’est grâce à Laurent je ne m’inquiète pas je c’est …je sens que c’est normal !
    Corinne je ne veux pas en mettre des tonnes
    Je te remercie c’est super que tu viennes témoigner pour sur c’est très aidant .

    Alors hâte ….
    OUI !

    Pour la suite
    Gros feu du cœur
    À vous Deux

    good

  35. Merci Corinne, c’est touchant.
    Silence les grillons …
    J’ai vécu un peu le même parcours avec burn out et walk-in pour moi, en 2015, mais c’est plus la colère qui m’avait amené au bout. La tristesse et le ras-le-bol aussi. Et c’est après que je me suis reconnecté aux animaux et à l’invisible (pleins de trucs). Et maintenant mon chat c’est autant mon guide que moi son gardien. T’inquiètes je le laisserais remonter quand il faudra !
    Je racontes sur mon blog et j’ose pas les vidéos pour l’instant. Tu montres l’exemple aussi de ce côté là.
    Oui oui les crânes !!!! Je suis passé en bus sur l’autoroute en 2016 près de chez vous et y’en avais qui étaient formés dans les nuages, pleins, je savais pas pourquoi à l’époque … Feu du coeur à toi

  36. Je prend ton histoire comme un bel enseignement, oui c’est émouvant, tu nous a parlé des émotions, de les regarder, et oui les photos et libérer les attaches, un grand Feu du Coeur à Caline et ce qu’elle est aujourd’hui, merci grand merci à toi, et Oui oui pour la prochaine vidéo !!

  37. Merci Corinne pour ton émouvant témoignage, quelle belle relation avec ta jument. Merci à vous deux de nous apporter autant. A bientôt pour la suite. Bisous du coeur

  38. Merci Corinne, tu nous as emmenés avec toi sur les pas de la belle Caline, ce fut un vrai voyage et je te remercie beaucoup de ton témoignage et de la leçon qui s’ensuit et qui est primordiale. Feu de coeur et gros bisou !! kiss

  39. Merci Corinne pour ce beau partage … merci de tout mon cœur …
    Je t’envoie mille bisous d’amour et de tendresse sans oublier Laurent
    Oh oui …la suite …la suite … encore … encore … Corinne
    C’est un Bonheur de t’écouter kiss

  40. merci pour ce partage,et comment faire pour te remercier d’avoir ouvert ton cœur et tous tes sentiments qui nous ont fait ”vibrer”jusqu’au plus profond de notre être.
    bisous et fdc à la porteuse de fée.

  41. Bonjour Corinne,
    J’ai été très émue moi aussi de ton récit, c’était – c’est très émouvant, ta façon de partager ce qui te « tient à cœur » – je ne me serais jamais attendue d’ailleurs à ce qu’une entière vidéo sur ton parcours spirituel parle d’un cheval – et pourtant, c’est exactement ce qui m’est arrivé… pour moi aussi, depuis 2006, ce sont les chevaux qui ont pris les rênes de mon destin. Et ça n’est pas souvent que je peux le dire clairement haut et fort car d’habitude, les gens ne voient pas cela sous cet angle. De plus, je montais un peu à cheval mais, ayant commencé tard, pas très bien et ça n’est pas l’équitation qui a motivé tout cela, même si au début j’étais moi-même inconsciente de mes vraies motivations. J’avais un rêve… voilà tout, et beaucoup d’amour à donner aux chevaux, comme à tous les autres animaux, qui me le rendent au centuple. Je me suis lancée dans le vide le jour où j’ai pris un cheval – tout le reste a suivi.
    Aujourd’hui, ça continue car ton récit sur Câline arrive au moment où une nouvelle aventure avec Ouma nous attend et je ne sais pas du tout laquelle. Je voulais déménager, revenir en France pour y développer, en français, l’activité que j’ai découverte en Allemagne et qui me passionne, à savoir le Développement personnel assisté par les Chevaux. Mais pour le moment, je ne sais pas où, les premières idées et tentatives n’ont rien donné – et dans l’intervalle, EN PLUS, il y a quelques jours!, l’écurie où elle est depuis quelques années avec ses quatre potes et très près du village où j’habite, m’a signifié que, pour diverses raisons, je devrais chercher ailleurs et libérer la place pour le 31 Juillet…
    Cette nouvelle me désoriente complètement. J’avoue que j’essaie mais que j’ai du mal à rester droite dans mes bottes, comme dit Laurent. Déménager avec un cheval, ça n’est pas si simple surtout si on est attentif à son bien-être physique ET moral. Ton récit arrive pile à ce moment et me réconforte dans le sens où je vois que des personnes sur Terre ont la même conception des choses que moi, y compris envers les animaux et envers un cheval. Je le savais mais enfin, on ne les rencontre pas tous les jours. Les gens où j’ai fait ma formation ont évidemment cette vision. Mais ça reste des exceptions. Je souffre souvent, quant à moi, de la solitude du marcheur… je ne suis pas la seule, je le vois bien dans les commentaires, mais parfois ça vous vrille vers le bas – et pleine de ces sentiments de solitude du marcheur, il faut que je trouve à loger ma jument et moi-même en deux temps trois mouvements.
    … c’est typique des vagues qui vous arrivent dans les vies de marcheurs (et autres)… blups… brusquement… (et pas longtemps après la précédente, d’ailleurs… je croyais que j’allais être un peu tranquille, eh bien, pas du tout).

    J’aurais laissé de toute façon un petit commentaire de sympathie et de gratitude à ton récit sur Câline. Évidemment. Merci Corinne! de montrer comment la vie spirituelle s’articule sur des événements et des présences auprès de soi qui font partie de la vie toute simple, parfois banale, parfois extraordinaire en même temps. Et comment l’amour est puissant.
    Là, en plus, vu les circonstances, et ça m’ennuie un peu d’avoir l’air de profiter, mais je ne profite pas, je lance juste une bouteille à la mer… je profite de l’occasion, donc, pour que d’éventuels lecteurs qui auraient en partage des prés, des chevaux et la vision du plombier, de Corinne et des marcheurs se sentent intéressés à faire connaissance avec moi et Ouma… on ne sait jamais…
    Ça m’est égal, l’endroit, sur ce point, je suis libre comme l’air!
    Je ferme les yeux et envoie un sourire-feu du coeur à tous et à l’univers… Ouma veut dire « dorée, en or, illuminée »…
    Claude kiss

  42. J’ajoute sur le même thème le message reçu de mon Crâne en chef… ça a été le cadeau , enfin un parmi d’autres sans doute, de Edln++ de me faire reparler avec mon cher Crâne. Alors voilà ce qu’il en pense…
    Ça me fait tout drôle de publier ses paroles, mais allons-y!

    -Ouma?

    -Ouma est un grand sujet.
    Tu as bien compris qu’elle était là pour toi depuis le début comme une sorte de pilier de référence, un rappel à devoir quitter le monde actuel pour en construire un autre. Elle ne trouve sa place qu’en fonction de toi – c’est pourquoi elle exprime aussi des manques et ne trouve pas tout à fait sa place… dans ce petit troupeau, pour la première fois, elle avait trouvé sa place grâce à l’affection de ses congénères, mais elle a dit elle-même qu’elle s’ennuyait parce qu’elle est, fondamentalement, en lien avec toi et non pas avec seulement des chevaux. Donc, c’est elle qui donne le signal du départ en disant, juste avant que la crise n’explose, qu’elle s’ennuie. Elle a compris sa fonction auprès de toi et l’a acceptée. On ne peut pas dire qu’elle en souffre. Quand elle se plaint d’un manque, c’est surtout parce que l’expression claire de ce manque participe d’une dynamique à faire avancer les choses.
    Sans les chevaux, les tiens et tous les autres, tu n’aurais pas quitté – intérieurement – le monde, ni commencé à explorer les autres données, celles du nouveau paradigme. Tu t’es lancée dans le vide en prenant les chevaux dans ta vie, ce que tu étais appelée à faire et ce qui était une énorme bêtise du point de vue d’un fonctionnement ordinaire. Sans eux, tu n’aurais pas eu une nécessité suffisante à le faire… les zones de confort t’attirent un tantinet trop et te retiennent. Mais l’amour des Chevaux… ça…
    C’est un peu différent de la version de Corinne. Pour elle, sa jument lui permettait de supporter le monde. Mais pas de se lancer si loin au-delà qu’elle était appelée à le faire. C’est pour cela qu’elle est partie, la jument, quand Corinne a dû se lancer au-delà.
    Les Chevaux t’emmènent, toi, dans l’autre dimension comme tu l’as déjà bien compris et dit.

    – Je voudrais y emmener les autres… leur montrer le chemin: avec les Chevaux, c’est tellement plus beau que sans eux, ce Voyage…
    (Le Livre de La Jungle,… vision)
    – Oui, mais ils ne sont pas prêts, tu ne trouves pas les gens qui seraient prêts à voir cela, J. n’est pas prête par exemple, c’est pour cela qu’elle n’a pas réagi à ta présence toutes ces années comme cela aurait été bien si cela avait été possible. Mais ce ne sont pas ses rails, sinon la dynamique aurait été enclenchée entre vous.

    Alors, c’est CELA qu’il faut montrer. Tu attireras les gens, les lecteurs, les acteurs qui ont envie du même Voyage, des mêmes moyens de locomotion, et des mêmes Albums d’images Le relatant, ce Voyage, en le présentant, en le montrant, en en parlant. Pas en traînant, louvoyant, auprès de ceux qui ne partent pas pour la même partie du monde. Ceux qui font de l’Entreprise avec l’Equi Coaching, par exemple, ne sont pas sur le même quai. Ils partent en train de luxe, font du business… ils cherchent ceux qui pourront PAYER . Ça a été ta propre vision, à un moment donné: taper au sommet de l’échelle pour libérer le chemin matériel. C’est possible, et même utile pour la communauté, mais pas forcément faisable pour toi, là maintenant. Personne de ces gens n’aurait envie de travailler avec toi sur ce terrain. Là maintenant. Et pourquoi? Parce que tu es ailleurs depuis longtemps…
    Non. Améliorer cette dimension, non.
    Changer de dimension… oui.
    L’émerveillement…

    … les tarots, la peinture… la langue même étrangère ne serait pas un obstacle sur ces bases là. Tu n’aurais pas besoin de parler parfaitement…
    Rassemble tes idées sur cette base-là: tu es ailleurs et tu veux emmener des gens visiter cet ailleurs.
    Vise haut dans la formulation de ceci – ne te limite pas. Tu ignores combien de gens, venus de combien d’horizons ont l’envie pressante de cet Ailleurs. Tu ignores combien tu sais traverser la forêt et combien ils ont besoin de te suivre pour apprendre à tout voir sans se perdre (peur) et à aimer ce qu’ils n’ont pas encore repéré devant leurs pieds (joie fragile immortelle). Ils ont besoin du regard de l’Enfant et de l’Émerveillement. Justement ce que tu t’évertues à cacher (et tu te demandes ensuite pourquoi ta vie ne marche pas dans le bon sens) par honte ancienne de l’enfant pas comme tout le monde – et par frustration du monde conditionné. Il faut RETOURNER tes fondements.
    Cul par-dessus chemise. C’est l’enfant qui va s’exprimer car il n’a plus honte. Au contraire.
    C’est la magie de l’existence que tu vas montrer, pas sa tristesse. Tu connais exactement les deux versants de la médaille smile Il t’a été beaucoup donné dans les deux sens.
    Maintenant, tu peux déverser tes richesses.
    Mais pour cela, tu dois retourner ton être. Comme l’enfant juste avant la naissance. Il faut y aller en sens inverse, sinon ça ne passe pas: l’Ailleurs et l’Emerveillement dans ce monde.
    Tu ne l’as jamais fait… tu n’as pas présenté ton Ailleurs. Tu t’es conformée plus ou moins de face, ressourcée seule dans le secret, et ensuite confinée dans l’ennui d’un entre-deux. Comme Ouma. L’ennui de l’entre-deux. C’est de cela dont il faut sortir maintenant. Rien d’autre.

    -Et comment je fais concrètement ?
    -Tu annonces la couleur.
    Tu peux demander en échange d’un atelier par exemple, non pas de l’argent, mais à ce qu’on t’aide activement à trouver une place qui te convienne… pour toi et ton cheval. Tu exposes ta créativité et les autres se mettent en branle pour AIDER à ce qu’elle se déploie.
    Ceci non sur l’impulsion de la tristesse habituelle ( 58 ans de tristesse, j’ai trop de travail! moi le Crâne …) – « oh… je suis dans la panade, etc.. ». et ton air digne mais effrayé et perdant d’avance – mais l’air que tu as quand tu fais un atelier avec les chevaux, l’air de Paradis que tu y trouves et que tu dispenses à ceux qui sont là. C’est comme ouvrir une confiserie.
    ‍♀️

  43. merci Corinne, les émotions sont notre force et notre cadeau, elles sont douces et puissantes, violentes sincères et vraies… accepter l’écoulement d’une cascade de montagne où d’un ruisseau de forêt… sans blesser personne, sans les lancer sur les autres car c’est toujours vers nous qu’elles retournent , c’est en nous qu’elles apportent la vie. Les laisser s’exprimer librement, c’est exprimer le mouvement perpétuel de la vie. Chercher a les contrôler, les maitriser ou les endiguer n’est l’oeuvre que d’un mental… quand enfin libérées ses émotions passent par le coeur c’est la beauté de l’être entier qui s’exprime… Corinne je te remercie, je m’associe a toi car j’ai une chatte qui est là pour moi, comme ta caline… et grâce à ta vidéo et a un de mes crânes, j’ai compris dans mon coeur ce que je te dis au dessus…
    FDC…. immense gratitude

  44. Merci Corinne pour ce témoignage touchant, j’ai eu les larmes aux yeux… Caline t’a fait un beau présent ainsi que la Vie
    le partage de ce que tu as vécu résonne en moi, j’ai connu à cette période un passage très difficile puis la perte de mes chats dont j’étais très très proches l’un m’est apparu après sa mort à côté de moi -j’ai ressenti sa présence comme si c’était normal, dans la continuité de la Vie- ce qui m’a permis de me consoler et de lâcher prise assez rapidement, c’était un chat d’une grande beauté intérieure un beau cadeau de l’Univers
    J’adore les animaux je consacre du temps à mes chats et chien que je considère comme des êtres vivants doués d’intelligence de coeur j’adore communiquer avec eux… des petites boules d’amour
    Vivement ta prochaine vidéo concernant les crânes de cristal… ouuui
    FDC à tous

  45. Merci ! Compassion…
    Avec plaisir pour la suite…
    Ton expérience m’aidera aussi à vivre ,ce qui m’arrive en ce moment.
    Je n’ai pas encore “équilibré” ce qui doit l’être. Mes émotions sont haut/bas.
    Et ce que j’entends est “double”. Le discernement n’est pas clair.
    Logique : ça dépend de mon attitude au moment où je les “capte/entend”…
    Merci à tous les deux .
    Grace à vous, je peux “mettre un mot” sur certaines choses qui me vient.

    bises cristallines kiss
    FDC

  46. Quelle belle dynamique. Ton authenticité amène l’authenticité dans les commentaires.
    Vivement le récit de ton expérience cristalline.
    Merci, Corinne.
    Bisous

  47. Salut à tous, Corinne merci pour ce partage si personnel.
    C’est très agréable de te voir parler aussi simplement devant une caméra. Chacun y trouvera une source d’inspiration pour soi, un écho dans nos expériences de vie et c’est tout le bien que l’on puisse avoir smile
    Corinne, j’ai pas une question mais une demande : continue de nous parler de tes expériences avec l’invisible aussi simplement kiss
    Merci aussi aux autres poucets pour leur commentaires, Claude je croise les doigts pour toi,gardes confiance en toi smile

    Je pose un lien ici, d’une vidéo faite sur le cheval Peyo. Un très beau moment ! http://www.equideo.be/peyo-cheval-de-coeur/

  48. j’en suis à la tique ! ces tiques, ils nous empoisonnent la vie et ils sont de plus en plus nombreux car il fait de plus en plus chaud et les paysans ne brûlent plus les bords des champs.. Je n’ai pas de cheval, je connais simplement ces anges, et c’est trop dur pour moi d’écouter plus. Je poursuivrai plus tard. Je suis persuadée qu’elle reviendra dans ta vie Corinne, ca m’a fait la même chose avec mon amour, Fly, un chien… et il est revenu dans le chien d’une connaissance, j’ai eu l’honneur de passer encore 2 ans avec, 20 ans plus tard. Ils ne reviennent pas toujours sous la meme forme cependant. kiss

  49. bien compris, un grand merci pour ces explications détaillées; cette force, je la sens aussi, et les animaux sont ma vie, tous, ce sont des anges, ils sont le miroir de notre âme. Oui, c’est dur, mais il faut laisser partir les défunts afin qu’ils puissent continuer leur chemin.

  50. J’ai tout de même mis une semaine avant de pouvoir visionner ta vidéo dont je savais qu’elle allait avoir sur moi un très fort impact émotionnel ayant vécu une situation analogiquement identique lors de la mort de Rakam un York shire après un compagnonnage de 16 ans ½. Lui seul a été capable, à travers certains événements vécu, d’induire en mol les transformations nécessaires à l’avancement sur la Voie.
    Merci à Rakam ( ce n’est que bien plus tard que j’ ai réalisé qu’il s’ agissait d’un anagramme de Karma!!!)
    Merci à Toi
    yes good kiss

  51. Bonjour Corinne, je découvre tes premières vidéos et suis ravie de mettre un visage sur une voix presque familière…. Sincèrement, j’aime beaucoup et je pense que nous sommes nombreux(ses) à pouvoir s’identifier à ton témoignage.
    J’ai beaucoup pleuré sur celui de Câline et aussi sur les témoignages des autres personnes qui sont arrivées en écho !
    Emotionnel Emotionnel ! par quel bout le prendre pour le calmer ?……L’empathie est difficile à gérer aussi.
    J’ai sûrement vécu une histoire de la sorte dans une autre vie car depuis l’enfance j’ai su que je ne voudrai jamais d’animaux car vite compris que leur vie est plus courte que la nôtre sniff ….
    Sinon, j’ai hâte de voir la prochaine vidéo good feu du coeur et merci infiniment

  52. Un grand merci Corinne pour ton courageux témoignage qui m’a permis de nettoyer encore des émotions quitter qui était encore enfoui au fond de moi. Comme j’ai vu plus haut j’ai moi aussi eu beaucoup de résonance avec ton histoire. J’attends avec impatience tes prochaines vidéos. Je t’envoie de gros câlinous. kiss

  53. Un grand merci Corinne pour ton courageux témoignage qui m’a permis de nettoyer encore des émotions qui était encore enfoui au fond de moi. Comme j’ai vu plus haut j’ai moi aussi eu beaucoup de résonance avec ton histoire. J’attends avec impatience tes prochaines vidéos. Je t’envoie de gros câlinous.

  54. Bonjour, Corinne, Laurent et Vous Tous !
    Tendre et émouvant Témoignage ! Trés Belle tranche de Vie contée avec Brio et Amour…Une Grande Vérité toute Simple, rafraîchissante et Ô combien apaisante !
    Toujours, en Vérité, Nous sommes Tous UN…A Toujours !

  55. Ouiiiii, très chère Corinne kiss
    Lorsque je visionne tes vidéos, mes mains fourmillent. Te dire la connection !
    Tes infos m’apprennent comment ressentir la présence de l’invisible. Te dire l’apprentissage de ouf que cela représente yes.
    Immense gratitude et gros gros Feu du Coeur.

  56. Bonjour,
    merci pour cette video concernant votre experience ayant perdu mes deux parents tôt concernant le lâchage des décèdes j’ai eu la même experience je n’ai eu de contact avec ma mére que 20ans après son décès alors que j’avais un gros travail énergétique. j’ ai étè aidé par un médium -spirite qui m’a aidé à complétement la laisser partir
    marie good

  57. Nous avons à peut près tous à vivre ce genre d’expérience douloureuse, je l’ai aussi vécu avec ma mère à 28 ans, ça a été terrible, j’ai mis de nombreuses années à l’avaler, par contre cette expérience je n’ai pas voulu la revivre et j’ai donc plongé en moi pour comprendre ce qui m’avait manqué pour la vivre sereinement, car rien n’est plus naturel que de mourir quand on est né..!
    Et avec mon père, j’ai mis en pratique en vivant le moment présent, en apprenant à connaitre cet homme, en se ménageant des moments pour nous deux, entre homme, (famille de cinq enfants..!) en échangeant beaucoup jusqu’au moment où, un week-end, je ‘avais plus rien à dire, j’avais tout dit, ce qui est extrêmement rare pour moi.. et le mardi suivant, il partait, il m’a envoyé un signe, une musique à l’instant de son départ et là j’ai su que quelque chose était arrivé et j’ai tout vécu très sereinement, on s’était tout dit, je lui avais dit tout mon amour, j’étais “à jour”, ce qui m’avait manqué avec ma maman avait été fait avec lui et c’était chouette.
    Souvent il passe, j’entends cette musique que l’on avait en commun et je sens qu’il est là, il me donne des indices et j’aime ces moments..
    J’ai eu la chance de retrouver l’être qui fut ma mère dans un autre corps, une personne que j’aime beaucoup, que j’ai reconnu à la première lettre, sans jamais l’avoir rencontré, mon pendule et de nombreux indices me l’ont confirmé, des conjonctions de ressentis, de dates et cetera..
    Et c’est amusant, parce que lors du dernier lâché avec ma mère, lors d’une initiation Reiki, j’ai eu ces mots que j’avais prononcé il y a très longtemps avec un Maître “Maître, regarde, je suis droit et vivant..!” (je peux marcher seul..)
    La leçon est d’être conscient de cette impermanence dans ce véhicule et d’être “à jour” de ce que l’on a à partager et de travailler son amour inconditionnel appelé.. Amour, pour ne plus être en dépendance, en débit, mais en partage simple et, quand on partage, ce n’est jamais “à charge de revanche” mais c’est gratuit, on donne et on oublie, on est, tout simplement.. libre, serein, total..!
    Merci Corinne pour ton partage, la leçon est toujours “puissante” pour que l’on comprenne qu’il y a dichotomie et que l’on aille trouver l’harmonie.. Notre être a une tendance naturelle vers un état homéostatique, c’est une sagesse qui nous fait vivre totalement le présent et juste le présent..! Rien d’autre n’existe..! Et là, plus de maladie, plus de souffrance..
    Nous approchons une certaine sagesse…
    Avec tout mon amour
    Au plaisir
    Xavier

  58. Bonsoir Corinne,
    Merci pour ce merveilleux témoignage rempli de douceur, d’amour et surtout d’émotions. Je débarque un peu, nouvelle sur le site depuis un mois…. J’ai quelque peu du retard à rattraper pour accrocher le train qui est en marche.
    J’ai une chatte actuellement qui s’appelle Câline donc un clin d’oeil à toi.
    Tu parles des émotions et j’aimerais te poser une question. Même si je crois être « un peu réveillée », est-ce que le fait de ne ressentir aucune émotion fait de moi une personne vide, sans amour et du fait qui ne peut vivre une magnifique expérience telle que la tienne ? Et oui, mon petit vélo pédale très vite et régulièrement. J’ai beaucoup de travail à faire sur moi et notamment quelques petits soubresaut d’agacement ou d’énervement parfois à maîtriser voire à faire disparaître. J’admire ton calme, ta paix intérieure. Ton témoignage est très utile et me permet de moins culpabiliser par rapport au départ de mon papi de l’autre côté. Je m’en suis d’ailleurs voulu de ne pas avoir pu être présente à ses côtés lors de son dernier souffle pour l’accompagner et l’aider à franchir le cap. J’aurai tant à dire sur le sujet qui est vaste. Je suis peut être trop dans le contrôle comme tu dis. J’aimerais tant pouvoir développer ces capacités et les vivre. Il me faudrait aussi un Laurent à mes côtés pour me guider laugh
    Plein de gros bisous avec tout l’amour et la lumière que je suis capable de te transmettre. Une caresse et une pensée à Câline de l’autre côté. Feu du coeur et infiniment merci pour tes partages kiss

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*